Bienvenue sur RapHunter

Tous les jours découvre et partage ce qu'il y a de mieux en matière de Rap Francais. Bonne chasse !

Catégories

Rappeur entrepreneur, devient hacker ou meurt.

Rappeur entrepreneur, devient hacker ou meurt.

On aime à penser qu’un rappeur a son destin entre ses mains. Cette image motivante qu’il contrôle sa destinée. Malheureusement, laissez-moi vous mettre en garde, si vous n’avez pas la mentalité d’un hacker, la réalité risque d’être bien différente (et ne cherchez pas les exceptions car oui, il y en a).

Les rappeurs ne sont pas timides au sujet de leurs ambitions — ils déclarent hauts et forts ce qu’ils veulent. Mais très peu parviennent a atteindre leurs objectifs de “GLOIRE” si présent dans le milieu.

Rappeurs – entrepreneur

Les artistes sont des entrepreneurs. Grâce au numérique, il devient de + en + facile de créer, collaborer, distribuer et vendre sans intermédiaire.

Contrairement aux entrepreneurs, les rappeurs commencent par avoir des fans. Mais une chose est sûre, ils sont confrontés a beaucoup de problèmes similaires comme 1) La création du produit 2) La distribution.

A l’inverse des entrepreneurs qui eux maîtrisent les deux, les rappeurs externalisent leur distribution et comptent sur un agent, une major … Cependant, ce système ne fonctionne plus: les gens veulent former des liens affectifs avec leurs artistes préférés et n’aiment pas les intermédiaires !

Les concerts peuvent être analysés comme une entreprise d’événementielles: les seules choses qui comptent sont a) le nombre de personnes qui assistent à un événement et, b) qu’ils vont ensuite à tous les autres événements. Ceci est essentiellement une communauté: ce qui importe le plus est l’engagement et la rétention .

Pour les rappeurs qui vendent et créer des produits: albums — t-shirts ect, leurs stratégies ressemblent à une entreprise d’intention: ce qui importe le plus est de trouver autant de gens qui aiment le travail du rappeur que possible, et les rendre fiers de posséder un produit de celui-ci pour qu’ils en parlent à tous leurs amis.

Si les rappeurs se développent de par leurs fans on se demande comment passez de 0 à 1000. La tactique la plus évidente est de commencer avec des amis et la famille. Mais bon…

Pourquoi 1.000 et pas 10.000 ? Soyons réalistes, n’importe qui Rap peux avoir 1000 SuperFans (ceux qui serait prêt à faire quoi que ce soit pour soutenir).

Vous auriez besoin de 1000 personnes qui payent moins de 40 Euros / an pour que vous puissiez vivre de votre musique. Ce qui est génial avec ce chiffre “1000”c’est qu’il est réalisable manuellement. Tout le monde peut atteindre 1000 personnes; vous pouvez même vous souvenir de tous leurs prénoms.

L’autre idée pour obtenir vos premiers fans. Attendez de grossir pour vous mettre en concurrence, exemple : remplir une salle comme à Paris ou Marseille est plus difficile car plus de concurrence que remplir une salle a Dijon ou Angers. Dans une petite ville, vous êtes probablement le seul événement culturel ce jour-là. Donc , ce qui est mieux? Atteindre 0,1% de 100.000 ou d’ atteindre 80% de 1000?

Événements

Les événements sont la base de la stratégie de croissance d’un rappeurs, c’est la clé de la formation d’un lien affectif avec vos fans.

Et nous n’avons pas choisis Médine par hasard “Aka l’homme aux milles concerts “car du même Label ( Dinrecords ) Brav a lui aussi testé une stratégie, le concert en appartement: Bien pensé, car organisé par les fans eux même qui organisent une cagnotte, trouvent le lieu et les participants. N’hésitez pas a taper dans votre barre de recherche Facebook “ concert brav” vous verrez tous les groupes crées par les fans…

Premièrement: L’ emplacement. Vous devez déterminer où vous allez générer le plus d’intérêt, disons que vous organisez un concert quelque part en France. Vous pouvez utiliser Google Trends pour déterminer où les gens en France cherchent des concerts, et trier les résultats par ville ou région.

Étant donné que l’événement est local par définition, la meilleure façon de faire est aussi de faire du street marketing. De plus, vous pouvez augmenter vos actions avec une présence en ligne, créer un événement Facebook.

Vous pouvez même jouer la carte de l’exclusivité: dire que l’événement est sur invitation seulement, mais ils peuvent bien sur venir avec 3 amis de leurs choix.

Une fois l’événement terminé, votre travail n’est pas fini! Remercier tous les participants et demander leurs de souscrire à une newsletter et envoyé un petit cadeau ( une carte par exemple ) a ceux qui partagent, une vidéo, photo, tweet… de l’événement . Vous pouvez également identifier les fans que vous connaissez sur Facebook afin qu’ils puissent, à leur tour, identifier leurs connaissances.

Demandez aussi des avis sur votre page Facebook, afin de récupérer les meilleurs citations de vos fans pour ensuite les partager et donner envie a ceux qui hésiterais encore.

Toujours filmer vos événements pour ensuite les poster sur Youtube, Facebook, Instagram, Twitter… Sinon en plusieurs petits clips de 30 secondes, ça fonctionne très bien, et idéal pour Instagram ou segment de 15 minutes pour Youtube par exemple. Ainsi entre deux événements vous avez toujours du contenus de qualité sous le coude.

Hacker la croissance

Au service du marketing et pousser à l’innovation, le hacker aborde le marketing comme un terrain d’expérimentation jusqu’à le redéfinir complètement. Retenez que le hacker, est très agile et créatif pour tester à la volée plusieurs expériences et mesurer l’impact qu’elles produisent sur le nombre de partages, vues …

Il s’agit de comprendre par exemple, au travers d’itérations successives, le canal d’acquisition dans lequel il va pouvoir obtenir de nouveaux fans. Il n’y a pas de règles. L’idée est d’être créatif et de tester tout ce que vous pouvez !

Que les choses soient bien claires. Rien n’est plus important que votre croissance. Un rappeur qui ne vend pas, est ( généralement )un rappeur qui meurt. Il faut donc viser la croissance organique et non la croissance non-naturelle … Car la publicité ne fait pas la croissance, en revanche elle peut amplifier une croissance qui existe déjà.

Par exemple Lacrim et Mister You, deux rappeurs français controversés publie une mixtape à leurs débuts qui se vendaient à travers un magasin de disques unique. Le drôle mais pas très recommandable hack qu’ils ont utilisé pour gonfler leurs ventes était de mettre du cannabis dans les CD et dire au public qu’ils l’ obtiendront gratuitement s’ils achètent la mixtape, sans bien sûr le dire au propriétaire du magasin.

Mais aussi Youssoupha avec “L’entourage” morceau-conceptuel : Amour et Partage. Il propose de télécharger gratuitement le fichier en le partageant sur les réseaux sociaux à trois de ses amis. Ainsi pour 100.000 téléchargements, comptez 300.000 partages.

L’oseille n’est pas une excuse

Si vous attendez le moment parfait, ou d’avoir suffisamment d’argent pour vous lancez vous êtes mort d’avance, il faut être rapide à l’heure ou certains sortent des projets gratuits tous les trois mois, posez-vous le moins de questions possibles faites!

Sur la route, vous dormez à l’Hôtel, faites quelques affichettes de porte qui promotionnent votre groupe, un concert ou… Puis les accrocher sur toutes les portes que vous trouvez!

Nos barbiers,
pensez à ce qui se passe réellement dans ces lieux. Et oui … Alors offrez leurs un CD au pire une clé USB. S’ils apprécient c’est jackpot, votre musique passeras régulièrement et ils en parleront. Et collez-y des affiches …

Ou plantez-vous devant un magasin de musique et donnez une variété d’articles — CD, affiches, vêtements — tout fonctionne très bien!

Sinon déposez une annonce à vos cibles dans les cinémas locaux ( Prévoir budget quand même ), mais par exemple avec le film N.W.A qui retrace l’histoire de rappeurs emblématiques, vous êtes sur d’avoir un réel impact.

Conclusion

Pour résumer, beaucoup de parallèles peuvent-être établis entre les rappeurs et les entrepreneurs. Cela ne veut pas dire que les artistes devraient se transformer en entrepreneurs, mais s’ils souhaitent en vivre ils peuvent certainement apprendre beaucoup d’eux:

  • D’abord, en exploitant la puissance de leurs fans : les encourager à partager, pour parler de l’artiste et de soutenir l’artiste dans tout ce qu’il fait.
  • En second lieu , par la conception d’ une stratégie de croissance.
  • Troisièmement, en organisant des événements étonnants : amener les gens manuellement à venir et leur faire sentir qu’ils font partie d’une aventure exclusive.
  • Enfin, en utilisant des techniques de promotion : se transformer en une société de médias et de partage de contenu souvent et sur toutes les plateformes pertinentes comme RapHunter par exemple 🙂

    Si tu souhaites apprendre le growth hacking pour le mettre aux services de ta musique — ou proposer tes services aux Mc’s près de chez toi : contactes-nous !

    11 places disponibles tout les mois :

    • Etre disponible 15 heures / semaine pendant 1 mois
    • Avoir un Pc + Connexion internet
    • Etre motivé
    • Ne pas avoir peur, le growth hack c’est être borderline

    Si tu as kiffé partage et contactes nous 🙂

x

Add to Collection

Close